Action, Comédie, Policier

Young Cops (1985)

Comme une bouée crevée volante

Si vous voulez voir le tout jeune Tony Leung Chiu-Wai, dans les prémices de sa carrière cinématographiques faire du BMX avec maestria, du saut en hauteur ou encore jouer les pervers qui scrutent sa voisine faisant de la gym, Young Cops (1985) est pour vous ! Cette comédie policière d’action de Yau Ga-Hung nous fait partager le quotidien professionnel mais surtout personnel, comme le titre l’indique de jeunes policiers. On y suit notamment Tony Leung, fraichement débarqué dans un commissariat et dont la responsable des lieux (Anita Mui Yim-Fong) mène ses troupes d’une main de fer.

Il y a un peu de Police Academy dans ce Young Cops. Un peu comme si l’on voyait certains personnages du premier film sortir de cette fameuse académie de police et prendre ses fonctions de policier sur le terrain dans le second titre. Si nos protagonistes hongkongais sont moins hauts en couleur que ceux du film états-uniens, il n’en dénote pas moins un comportement poussifs de leur part. On assiste dès lors à des scènes parfois délirantes dont l’humour purement hongkongais prend le pas. Mais arrêtons-nous tout d’abord sur le scénario. Il est le fait de jeunes premiers. On y retrouve Tsang Kan-Cheung (My Heart Is That Eternal Rose, 1989), à ses débuts et entouré de Paang Chai-Cho mais surtout de Wai Ka-Fai (Too Many Ways To Be No. 1, 1997), futur acolyte de Johnnie To Kei-Fung. Ils nous concoctent une histoire classique, et disons-le pas toujours originale dans ce qu’elle a à nous proposer. L’humour distillé ne fait pas toujours mouche et on n’échappe pas à du remplissage pour atteindre la durée standard de ce genre de production. Le film de Yau Ga-Hung joue sur les imbroglios amoureux et les situations déplacées. Rien de bien captivant là-dedans. Nous ne sommes jamais bien loin de l’ennui. On retiendra essentiellement deux courses-poursuites pour ce qui est de l’action, où les policiers jouent au chat et à la souris. A part cela, il n’y a rien d’autre à se mettre sous la dent. Revenons à ces courses-poursuites. La première, principalement urbaine nous montre les dextérités physiques de Tony Leung. Quant à la seconde, elle est plus intéressante parce qu’elle offre notamment la scène WTF ?! du film. Et peut-être même de l’année 85 à HK. L’action prend place dans un parc aquatique. Les policiers tentent d’alpaguer des malfrats jusqu’à ce que l’un des malotrus s’échappe grâce à une bouée qui prend son envol. Si les choses s’arrêtaient là. Un policier à ses trousses l’imite et le prend en chasse. Une chasse aérienne que seuls les nanars purs jus peuvent offrir. Nous avons certainement là, un grand moment de cinéma bis. Sans ça, l’environnement policier y est peu dépeint. On l’aura compris, il est juste prétexte à nous raconter ces histoires amoureuses qui se jouent dans le cabotinage. Et ce n’est pas la mise en scène fade de Yau Ga-Hung qui changera la donne. Un constat qui aura sans doute eu raison de sa carrière lorsqu’elle n’affiche au compteur que trois réalisations.

Young Cops est une comédie passable comme il en existe tout un tas. Le seul intérêt étant de retrouver de futures stars du grand écran sous les traits de Tony Leung et Anita Mui dans leurs jeunes années. Et bien entendu, on n’oubliera pas ces fameuses bouées volantes ! 

young cops_peloche

Fiche du film.

Merci à Toto14

Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s