Drame

Just Like Weather (1986)

Un couple

Avec ce troisième long-métrage Just Like Weather (1986), Allen Fong Yuk-Ping remportait pour la troisième fois le prix du meilleur réalisateur au HK Film Award de 1987. A travers cette réalisation qui prend une forme de documentaire fictionnel, l’auteur se met en scène pour nous raconter l’histoire d’un jeune couple.

Chang Hung-lin rêve d’émigrer aux États-Unis alors que Christine, sa petite-amie souhaite rester à Hong Kong. Non sans conflits qui minent le couple, ils se retrouvent bientôt de l’autre côté du Pacifique dans un voyage qui leur permettra de se retrouver…

Ancré dans ce que l’on pourrait qualifier de cinéma d’auteur, Just Like Weather suit les préoccupations et les conflits d’un couple aux aspirations différentes. Allen Fong réalise une introspection de la vie à deux entre les désirs (divergents et communs) et les concessions qui rythment les relations amoureuses. Par le biais d’une narration éclatée et d’une mise en scène proche du documentaire, l’auteur nous invite dans un road-movie des sentiments dans lequel il se met en scène. Il interagie alors avec ses personnages. Il se donne un rôle proche d’un journaliste. Il y sonde la psyché des acteurs qu’on voit évoluer à l’écran entre les décisions diverses, les histoires de grossesse ou bien attraits à leur situation professionnelle respective. Just Like Weather prend une forme surprenante. Elle interpelle et fait de ce troisième long-métrage d’Allen Fong un objet filmique rare. Dans le fond également, on dépasse la simple histoire d’amour banale pour offrir un propos qui brasse des sujets durs entre bonheur, soucis quotidiens et mélancolie douce-amère.

Just Like Weather est un film à la narration fragmentée qui pourrait rebuter. Pourtant, on y dénote une façon toute personnelle qu’a Allen Fong d’enregistrer l’histoire d’amour aux sentiments changeants et à l’évolution permanente. Ce vagabondage amoureux est correctement interprété par un casting qui semble en majorité composé de non-professionnel. Chapeau bas pour les deux jeunes gens en tête d’affiche.

Une spéciale pour Kirk Wong Chi-Keung qui apparait dans un petit rôle et qui arbore pour l’occasion des chaussures qui valent le coup d’œil.

just like weather_peloche

Fiche du film.

Merci à Toto14 (VCD)

Par défaut

4 réflexions sur “Just Like Weather (1986)

  1. Martin dit :

    « Just Like Weather est un film à la narration fragmentée qui pourrait rebuter » .. que de pincettes! dis franchement que c’est bien chiant🙂

    • Tout de suite l’autre ! C’est bien entendu une mise en garde pour toutes personnes qui aiment des récits linéaires et qui n’apprécient que trop peu d’être décontenancés par des histoires qui éclatent toute logique temporelle.

      Sinon, on ne peut pas dire que c’est chiant, c’est… autre chose.😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s