Action, Comédie, Drame, Policier

A Hearty Response (1986)

Clandestine

Connu en France sous le titre Clandestine, le film de Norman Law Man A Hearty Response (1986) narre l’histoire d’une jeune femme, Kwong Sun (Joey Wong Tsu Tsien) qui fuie la Chine pour Hong Kong. Son périple ne se fait pas sans heurt. Arrivée illégalement à Hong Kong totalement démunie, elle vole dans un magasin alors même qu’une opération de police a lieu. Pris en chasse par le policier Long Man (Lui Fong), co-équipier de Bon (Chow Yun-Fat) elle est arrêtée. Un évènement va l’amener à l’hôpital où elle feint l’amnésie et dit être la femme de Bon…

A Hearty Response commence comme un drame qui se mue en une comédie avant d’emprunter les voies du mélodrame et de la romance pour finir en une comédie dramatique. Cette ambivalence des genres, caractéristique du cinéma hongkongais ne permettra pas au film de Norman Law Man de se placer comme une œuvre marquante. S’il est toujours appréciable de voir Chow Yun-Fat en action ainsi que la tout jeune Joey Wong, A Hearty Response est un film perdu dans la masse. Il se démarque tout de même pour une scène sadique où l’actrice  en prend pour son grade et qui sera suivi d’une vengeance implacable. Sans ça, le film souffre de justesse, aussi bien l’histoire développée que la mise en scène. Cette justesse dans le déroulement de l’histoire nous montre une heure durant des évènements qui vont à tâtons. Ils s’avèrent sans grand génie voire banales. On y suit un récit bateau autour d’une immigrée illégale, sans aucun contexte social pour agrémenter l’ensemble. Parallèlement, il se joue des bribes d’une enquête policière sans intérêt. Il arrive que l’on vienne à afficher le sourire ou s’enthousiasmer à peine lors d’une cascade pour finalement retomber dans la platitude. Il faudra attendre la dernière partie pour assister à une violence sordide qui rappelle avant l’heure le jusqu’au-boutisme de certaines œuvres de Category 3. Viol et torture (qui rappelle un film de Yasuzo Masumura) sont au rendez-vous. Il est fort surprenant d’assister à cette violence dans le contexte du film qui s’apparente à un produit commerciale. Le film évitera tout de même de terminer sur une note obscure en privilégiant un happy end de circonstance. Pourtant à travers cette « déviance » tape à l’œil qui lorgne du côté des films d’exploitations se dessine une certaine forme de cinéma qui marquera par son exubérance dans les années 90. Finalement, A Hearty Response n’est sans doute pas un film perdu dans la masse. Il s’en échappe à peine, non pas par son talent mais comme un pont avec les films à venir, à l’image des rape and revenge. Un sous-genre qu’il s’avère être également.

On retiendra surtout d’A Hearty Response le face à face Joey Wong/Shum Wai d’une brutalité qui tranche avec le reste du métrage. Dans une moindre mesure et par clémence, il pourrait s’inscrire également deux ou trois scènes dans notre psyché. Au-delà de ça…

A noter au détour d’une scène, la présence dans un petit rôle de l’acteur Kent Cheng Jak-Si.

Fiche du film.

Par défaut

4 réflexions sur “A Hearty Response (1986)

  1. C’est clairement le type de film que j’affectionne, et ce malgré les justesses que tu pointes à juste titre.
    Je suis actuellement en train de préparer une chro’ d’un film de la même période dont tu verras que nos avis convergent de façon assez amusante. ^^
    La chro’ devrait sortir d’ici pas longtemps! Surprise sur le nom du produit!😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s