Drame

Hong Kong Butcher (1985)

Taxi Driver

Il existe peu d’information au sujet de Hong Kong Butcher (1985). Sa paternité oscille entre le cinéaste Jeffrey Lau Chun-Wai (Timeless Romance, 1998) selon IMDb et China Chung pour le site Sogoodreviews. Autant on connaît le premier, autant le second n’a pas d’existence, si ce n’est sur ce même IMDb où il est accrédité comme réalisateur. Il aurait réalisé trois films, essentiellement en Malaisie et notamment avec l’acteur Frankie Chan Chi-Leung. HKMDB ignore ce cinéaste et affiche dans ses colonnes de maigres informations au sujet de ce film. Cela ne nous empêche pas d’apprécier le spectacle macabre qu’offre Hong Kong Butcher et comprendre qu’on narre ici les actes criminels du tueur en série nécrophile Lam Kor-wan.

Avant que Simon Yam Tat-Wah ne prête ses traits à ce tueur en série emblématique dans Dr Lamb (1992) ou que Lawrence Ng Kai-Wah fasse de même dans The Underground Banker (1994), un film voyait le jour peu après les faits. Hong Kong Butcher était née sous l’impulsion de ces sordides faits divers qui défrayèrent les chroniques hongkongaise. Le générique s’ouvre sur une séquence intéressante. Alors qu’on nous montre des « inadaptés » de la société à travers des portraits furtifs de sans domicile fixe, de personne qui parle toute seule et j’en passe, le vrai danger se montre sous les traits d’une personne dite « normal ». Le vrai danger ne vient pas des inadaptés qui semblent nuire les personnes qui les entourent mais bel et bien de Monsieur Tout-le-monde. Ici, un chauffeur de taxi profite de sa profession pour enlever et tuer ses victimes féminines. Ce visage obscur que le cinéaste nous montre de Hong Kong ne s’arrête pas là. Il y dépeint une prostitution omniprésente. La femme en est réduit qu’à un simple objet qu’on tue, viole, à qui l’on paye une passe ou dans le meilleur des cas se révèle comme un objet de désir pour désaxés.

Au-delà de cette approche sociale, Hong Kong Butcher est une œuvre d’exploitation de petite facture. On y suit le quotidien souvent morne de Lam Kor-wan. Ce regard s’inscrirait dans une démarche quasi-documentaire. On y révèle son problème de communication avec les femmes, son impuissance sexuelle (une image furtive à l’appui !) et ses manies déviantes, rien ne nous est épargné : strangulation, mutilation, viol post-mortem et ses « trophées » qu’il collectionne. Si l’on se trouve dans une démarche réaliste, il n’y a tout de même pas de véritable scène gore à proprement parler, du moins elles s’avèrent succinctes et peu choquantes. C’est surtout son ambiance lourde à laquelle on n’échappe pas. Bien que l’on voit peu de sang, un malaise s’installe en fréquentant ce personnage qui nous devient alors des plus détestables et abjectes.

Notons au casting la présence de Kwan Hoi-San (Lee Rock, 1991) dans un rôle de policier. Il est un acteur qui a su imprégner la pellicule à travers ses seconds rôles et devenir ainsi une figure connue de l’industrie cinématographique hongkongaise.

Filmographie IMDb de China Chung : Hero’s Blood (1991), The Turbulent Affair (1991) et Qing lian qing nian(1986).

Fiche du film.

Merci à millorona (VHS)

Par défaut

11 réflexions sur “Hong Kong Butcher (1985)

  1. Wouaw!!
    C’est énorme que tu fasses une chro’ sur ce film! Tu te rends compte que tu dois être le seul IN THE WORLD à en faire une! ^^
    Je l’ai pas ‘core vu mais là, je sais pas du coup si ça va en devenir une prio, même après ta chro’!😉

  2. Hum… merci pour le coup de projo’ Martin. Finalement que imdb se trompe cela ne m’étonne pas. Ça arrive mine de rien. Je pense notamment à des films japonais sur lesquels je faisais des recherches.
    Entre nous, j’ai longtemps hésité à envoyer les liens des fiches de film (de mes billets) vers la HKFA ou HKMDB. J’ai choisi le 2nd mais je m’interpelle encore sur ce choix…

    Supa’ ! ^^ Ça aurait été sympa d’être le seul IN THE WORLD à en avoir fait une chro’ à cet instant T mais je passe en second !😉 Notre Swedish de Sogoodreviews m’a devancé depuis un moment. Entre nous, y a pas mal de film prioritaire à voir avant. Tu peux te donner encore du temps avant de te le projeter.

      • On l’a au moins en VO.🙂 Je dis ça pour ceux qui ont un peu de mal avec les reviews dans la langue de Shakespeare (j’en fais partie ^^). Après, ça reste un avis à ma sauce, hein ? Pour en revenir au film. Dans les faits, je pense que qu’il se rapproche le plus des faits réels justement. L’acteur qui m’est inconnu est franchement pas mal dans ce rôle. J’oublie de le souligner. Sinon, deux des actrices ont pas mal de punch dans leur jeu notamment dans leur façon de balancer la réplique avec un certain tempo. Un côté très frais. Je pense ici à la « pseudo-petite-amie » et à l’une des prostituées, celle de la scène de son impuissance sexuelle. Faudrait que j’essaie de voir qui elles sont et si elles ont d’autres films à leur actif.

    • Martin dit :

      A proscrire IMDB pour tout ce qui est asiatique un peu obscur, c’est bourré d’erreur à un point …. (sans parler de leur manie de foutre nombre de films taiwanais comme HK).

  3. Ah c’est sûr, je ne fais aucunement confiance à IMDB…
    Tiens, tant que j’y pense, qui qui c’est qui peu m’orienter vers un site fiable qui ne se plante pas une fois sur deux sur la langue officielle du film, je parle pour les nouvelles prod’, les coproduction HK/Chine où le mandarin gagne de plus en plus de terrain, même si c’est un film HK hors polar…
    Même hkmdb me semble avoir du mal à voir juste…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s